Revue technique automobile Renault Avantime: La galvanisation à chaud

A - definition

La galvanisation à chaud consiste à recouvrir de zinc un métal ferreux, principalement l'acier, par immersion dans un bain en fusion.

Le revêtement ainsi obtenu doit avoir les meilleures qualités de continuité, de régularité d'épaisseur et d'adhérence au métal de base.

B - caracteristiques du revetement

La température de fusion du zinc est de 419c. La galvanisation à chaud s'effectue de 440c à 460c.

A l'immersion du fer dans le zinc fondu, il se produit une réaction, entre les deux métaux, qui amène une diffusion entre le fer et le zinc entraînant la formation de couches d'alliages (voir schéma ci-dessous).

Schéma du revêtement galvanisé obtenu par

Schéma du revêtement galvanisé obtenu par examen micrographique

C - rappel du principe de la corrosion

La corrosion est la résultante d'un phénomène électrochimique du à la différence de potentiel existante entre métaux de nature différente lorsqu'ils sont placés dans une ambiance conductrice (eau salée, par exemple), cette dernière jouant le même rôle que l'électrolyte d'une batterie.

Comme dans le cas des éléments d'une batterie, on comprendra le rôle

Comme dans le cas des éléments d'une batterie, on comprendra le rôle protecteur du zinc (anode), métal plus négatif que l'acier (cathode) qui se trouve protégé électrochimiquement.

D - interet de la galvanisation

D'une excellente tenue à la corrosion, la tôle galvanisée présente de bonnes performances mécaniques (torsion, traction, cisaillement, résistance à la fatigue...).

De plus, lorsqu'il se révèle une discontinuité du revêtement (rayures jusqu'à la tôle, par exemple), la protection reste assurée car le zinc est un métal plus négatif que l'acier. Il se trouve donc protégé électrochimiquement (voir schéma ci-dessous).

La durée de protection d'un revêtement en métal

La durée de protection d'un revêtement en métal anodique (zinc) est sensiblement proportionnelle à son épaisseur puisqu'il se sacrifie progressivement en protégeant le métal de base (protection sacrificielle).

Pour vous permettre de redonner la protection des tôles "première monte", se reporter à la méthode "passivation-zingage".

Important

Le zinc se recouvre sous l'influence du gaz carbonique et de l'humidité de l'air d'une couche d'hydrocarbonate de zinc (de couleur blanchâtre), et, au contact du sel, d'une couche d'oxychlorure de zinc (de couleur grisâtre) qui forme une sorte de patine de protection le rendant pratiquement inoxydable.

Il est fortement déconseillé d'enlever cette pellicule protectrice.

    Pictogrammes

    Localisation et identification de la teinte

    Notices

       
    2020 : www.renavant.net